Whoopie pie façon tropézienne à la framboise, la recette

Whoopie pie façon tropézienne (à la framboise)

Ce qu'il vous faut :
1 moule à whoopie pie (disponible dans notre boutique en ligne)

Pour le gâteau :
150g de farine
½ cc de levure
120g de sucre en poudre
1 pincée de sel
25g de shortening (disponible dans notre boutique en ligne)
25g de beurre
1 œuf à température ambiante
½ cc de bicarbonate
½ cc de vinaigre blanc
1 cs de lait
1cc d’eau de fleur d’oranger
Du sucre en grain

Dans un récipient, mélangez la farine, le levure et le sel.
Dans le bol de votre robot, mixez le beurre, le shortening et le sucre à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention d’un
mélange mousseux et clair (3 minutes). Ajoutez les œufs, le lait fermenté et mélangez.
Mélangez le lait, le bicarbonate et le vinaigre dans un petit récipient. Réservez.
A vitesse faible, ajoutez la moitié du mélange farine, levure et sel. Poursuivez en incorporant le mélange lait, bicarbonate et vinaigre. Puis le reste de farine. Mixez jusqu’à complète incorporation. Enfin, ajoutez les grains de la
gousse de vanille.
Moulez dans votre moule à whoopie pie, parsemez de quelques grains de sucre et faites cuire 8 à 10 minutes en
surveillant. Les whoopie pies doivent rester assez pâles. Laissez refroidir complètement.

Pour la ganache à la framboise :
60g de crème liquide
100g de chocolat blanc râpé
20g de beurre
Quelques framboises

Passez les framboises au chinois et récupérez le coulis. Réservez.
Portez à ébullition la crème. Retirez du feu et ajoutez le chocolat blanc râpé. Mélangez vigoureusement de façon à
faire fondre tout le chocolat. Ajoutez alors votre beurre en morceaux et quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger (pas trop, c’est assez fort comme parfum…). Terminez par le coulis en faisant attention à ne pas rendre votre ganache trop liquide. Laisser prendre la ganache au réfrigérateur 2h.
Avant utilisation détendre votre ganache en la mélangeant un peu.
Déposez une généreuse noix de ganache sur la partie plate de votre whoopie. Recouvrir avec un deuxième whoopie.  Et ouala !

Laisser une réponse