Brioche japonaise

10 mars 2017

Une brioche comme vous en rêviez, à la mie moelleuse et filandreuse, qui ne durcit ni ne s’assèche au bout de 24h ! Faites connaissance avec la brioche japonaise au tangzhong. Kesako le tangzhonh ? C’est tout simplement le mélange de l’eau et de la farine amené à une certaine température, qui ajouté à votre pâte à brioche vous donnera ce moelleux incomparable.

Une pure merveille à faire et à refaire. Et à agrémenter en version sucrée avec des pépites de chocolat ou salée avec du fromage.

brioche japonaise

 

La recette de la brioche japonaise au tangzhong

Pour le tangzhong :

pour réaliser 2 belles brioches

  • 50 g de farine blanche à gâteau ou à pain (pour faire du bon pain de mie par exemple)
  • 250 ml de lait

Mélangez la farine et le lait. Mettez le tout dans une casserole sur feu doux. Mélangez constamment à l’aide d’une cuillère. Le mélange va s’épaissir. Une fois que celui-ci atteint 65°, votre tangzhong est prêt. Si vous n’avez pas de thermomètre, surveillez votre pâte, il faut qu’elle ait la consistance d’une béchamel ferme. Transférez dans un bol, couvrez de film au contact et laissez refroidir. Vous pourrez ensuite l’utiliser pour votre brioche. Le tangzhong se conserve au réfrigérateur pas plus de 48h. Pour une utilisation ultérieure, pensez à ramener votre tangzhong à température ambiante avant.

La brioche :

Ingrédients :

  • 350 g de farine blanche à gâteau ou à pain
  • 50 g de sucre en poudre
  • 6 g de sel
  • 1 gros oeuf (+ 1 oeuf pour dorer la pâte)
  • 125 ml de lait
  • 120 g de tangzhong
  • 7 g de levure boulangère sèche
  • 40 g de beurre à température ambiante
  • 2 cc d’extrait de vanille 

Mélangez la levure dans le bol du robot. Ajoutez le lait tiède. Laissez reposer 2 minutes. Incorporez dans l’ordre la farine, le sel, le sucre, l’oeuf, l’extrait de vanille, le beurre mou puis le tangzhong. Mettez en route votre robot muni de son crochet pétrisseur et laissez pétrir 5 à 7 bonnes minutes à puissance moyenne jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et élastique. Si ça n’est pas le cas, continuez à pétrir la pâte.

Formez une boule et disposez la dans un récipient graissé. Recouvrez ce dernier d’un torchon humide et laissez gonfler 1h dans une pièce chaude. Ou si vous le pouvez, chauffez votre four à 30°, éteignez puis laissez reposer votre pâte à l’intérieur.

Sur votre plan de travail propre et fariné, séparez la pâte en plusieurs pâtons. pour 2 brioches, vous pouvez former 8 à 10 pâtons. Etalez les grossièrement afin d’avoir un rectangle puis faites un pliage en portefeuille, càd qu’il vous faut rabattre la pâte de la gauche vers l’intérieur et de la droite vers l’intérieur. Arrangez vos pâtons afin de les disposer dans vos moules à brioche ou à cake. Laissez reposer 15 minutes.

Battez un oeuf en omelette et à l’aide d’un pinceau badigeonnez la surface de la brioche.

Enfournez 40 minutes environ à 160°. Surveillez la cuisson et adaptez sa durée selon votre four.

Une fois la brioche cuite, y’a plus qu’à ! Attention, c’est magique, la brioche va disparaître en un éclair !

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Le cinnamon roll à la pomme

Partager cet article
2 commentaires
  1. Corinne dit :

    Je fais sensiblement la même recette et je peux vous dire que j arrive certaines semaines à en faire jusqu’à 5 grosses car tout le monde en veut! Je ne la dore pas à l’œuf. Je la cuis dans un moule à pain de mie que j ai acheté à Tokyo mais que l on trouve facilement aussi en France sur internet. C est un moule à pain de mie avec le couvercle. La brioche sort toute dorée malgré tout.

Laisser une réponse